Institut Pacheco

Quand les locaux où les béguines prodiguaient les soins devinrent beaucoup trop exigus, on envisagea de concevoir un plus grand complexe pouvant accueillir non seulement les femmes, les hommes mais aussi les invalides et les personnes atteintes de maladies incurables. Les plans furent confiés à l’architecte Henri Partoes qui imagina un vaste quadrilatère de 138 m de long sur 94 de large. Celui-ci s’organise autour de deux cours carrées pourvues de larges galeries aux arcades cintrées qui servent de promenoirs. La construction s’échelonna entre 1824 et 1827 et, au terme des travaux, Bruxelles disposa d’un imposant ensemble de style néoclassique ne répondant toutefois qu’à la moitié du projet initial. Assez vite, les deux cours furent aménagées en jardin, espaces salutaires pour les patients de l’Institut. De nos jours, le premier, de style paysager, se compose d’espaces gazonnés ponctués de parterres fleuris, de massifs arbustifs ornementaux et de quelques frondaisons remarquables comme un magnifique frêne à feuilles étroites. Des tilleuls, des robiniers, un bel alignement de cerisiers du Japon et des haies de troènes confèrent au deuxième un aspect beaucoup plus classique. Jouxtant la partie latérale, un troisième jardin est notamment planté de tilleuls, de peupliers, de houx et de noisetiers. Le lieu, propriété du CPAS de la Ville de Bruxelles, fera prochainement l’objet d’une reconversion en un vaste projet intergénérationnel comprenant des logements pour familles et pour étudiants, une résidence-services, et un hôtel hospitalier. (CL 03/07/1997)

Visites guidées, samedi et dimanche à 10h, 11h, 12h, 14h, 15h, 16h et 17h. Avec la collaboration de E-Guides et de Klare Lijn.
Exposition sur l’histoire du bâtiment et présentation du projet de reconversion.

Infos pratiques

  • rue du Grand Hospice 7
    1000 Bruxelles
    • sam. et dim. de 10h à 18h
    • M
      Sainte-Catherine
    • T
      Ypres