Le Botanique et ses jardins

63
Le Botanique et ses jardins

Le vaste bâtiment que nous connaissons aujourd’hui fut édifié entre 1826 et 1829 pour accueillir la Société royale d’Horticulture des Pays-Bas, socle financier du Jardin botanique de Bruxelles. Très vite cependant, elle délaisse ses aspirations scientifiques soutenues par la Ville pour se consacrer à des activités essentiellement commerciales. Elle sera finalement écartée mais le bâtiment lui survivra. L’artiste-décorateur Pierre-François Gineste avait dirigé les travaux d’après des plans de l’architecte Tilman-François Suys. Respectant la structure traditionnelle des orangeries, il imagina une imposante rotonde centrale à coupole, flanquée de deux ailes terminées chacune par un pavillon légèrement en ressaut. Très tôt, on songea à y organiser des fêtes et une grande salle, qui deviendra la salle des herbiers dès 1870, fut aménagée à cet effet entre l’orangerie orientale et la rotonde. Le complexe remplira ses fonctions jusqu’en 1973, mais le déménagement vers Meise, décidé de longue date semble inéluctable… Le lieu deviendra bientôt le Centre culturel de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui sera inauguré en 1984. Côté jardin, l’architecte Charles-Henri Petersen est chargé d’établir, dès 1829, les plans d’un jardin botanique entre les portes de Schaerbeek et de Cologne, sur ce qui n’était alors qu’une succession d’étangs, de petits bois, de champs et de potagers. Le parc, agrandi en 1842 et en 1854, se dotera par la suite d’un ensemble de 52 sculptures, exécutées entre 1894 et 1898. Le site, bientôt coupé par le boulevard Saint-Lazare, doit être réaménagé. La tâche est confiée à René Pechère qui, à l’occasion de l’Exposition universelle de 1958, imagine un jardin divisé en trois terrasses distinctes. Devant les serres et l’orangerie du centre culturel s’étend le jardin à la française planté d’arbustes fleuris. La partie médiane, s’inspirant des exemples italiens, s’orne d’une roseraie en étoile et d’un parterre où fleurissent 40 espèces d’iris. La troisième section du parc, dans la zone inférieure, s’apparente au style paysager anglais, présentant des sentiers sinueux, des pièces d’eau et des pelouses bordées de massifs arbustifs. (CL 15/04/1964)

Infos pratiques

  • 1210 Bruxelles
    • M
      Botanique
    • T
      Botanique
    • B
      Botanique