Musée des Égouts – anciens pavillons d’Octroi

Les deux constructions, qui combinent la pierre blanche et le calcaire, furent élevées d’après des plans de l’architecte Antoine Payen entre 1835 et 1836 dans le plus pur style néoclassique. Situées en vis-à-vis, les façades principales ont été dotées d’un porche axial sous fronton triangulaire. Sur l’un, l’artiste Joseph Geefs a sculpté la personnification de Bruxelles et sur l’autre, celle du Commerce. Ces pavillons d’octroi faisaient partie d’une barrière qui permettait de percevoir un droit de passage sur les marchandises entrant en ville. Depuis 1988, ces deux pavillons abritent le Musée des Égouts de la Ville de Bruxelles. Il raconte l’histoire d’un réseau qui, en 1847, comptait 45 km, augmenté à 110 en 1878 pour arriver aux 350 actuels. La visite permet d’accéder à l’un des pertuis de la Senne dont le voûtement marque une étape importante de l’aménagement de la capitale, mais aussi au grand collecteur de la chaussée de Mons, toujours en activité. On découvre ainsi l’histoire et le système du réseau d’égouttage bruxellois qui engloutit chaque jour des milliers de mètres cubes d’eaux usées et d’eaux claires, dites « parasites », provenant de drainages ou d’infiltrations de la nappe phréatique. On réalise aussi l’entretien nécessaire qui doit être apporté à ce système dont certaines sections n’ont pas moins de 200 ans ! (CL 22/04/1999)

Visites guidées, samedi et dimanche à 10h, 11h, 12h, 13h, 14h, 15h et 16h. Avec la collaboration des Musées de la Ville de Bruxelles.

Infos pratiques

  • Porte d’Anderlecht
    1000 Bruxelles
    • sam. et dim. de 10h à 17h
    • T
      Porte d’Anderlecht
    • B
      Porte d’Anderlecht