Palais des Académies

À l’origine, le Palais des Académies avait été construit, entre 1823 et 1825, à l’intention du prince d’Orange. Ce dernier y résidera jusqu’à l’indépendance de la Belgique en 1830. L’architecte Charles Vander Straeten fut chargé de sa conception et s'inspira des théories du Français Jean-Nicolas-Louis Durand qui prônait l'emploi d'un style néoclassique très épuré. De fait, la symétrie rigoureuse, le relief peu accusé des articulations, le rythme régulier et la sage trichromie des matériaux concourent à faire du bâtiment un bel exemple de ce courant puriste. Après une mise sous séquestre de douze ans, l’édifice devient possession de l’État qui choisit de l’offrir, en 1853, au futur roi Léopold II. Il n’y habitera jamais. On transforme l’édifice en 1862 pour héberger le Musée d’Art contemporain. Finalement, ce seront l’Académie royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts et l’Académie royale de Médecine qui s’y installeront en 1876. Le palais fut décoré et aménagé sous la houlette de Tilman-François Suys entre 1825 et 1828.