Parc d’Egmont

Enclave de verdure propice à la détente dans ce quartier très urbanisé de Bruxelles, le parc d’Egmont occupe l’intérieur d’îlot délimité par la rue aux Laines, la rue du Grand Cerf, le boulevard de Waterloo et le palais d’Egmont lui-même. Comme le confirme un plan aquarellé daté de 1750, on trouvait autrefois à cet emplacement un jardin de style Renaissance avec un verger et des potagers. Il fut remanié une première fois entre 1759 et 1762 par l’architecte Servandoni qui choisit le goût français. Vers 1820, quand l’enceinte médiévale fut démolie, le parc s’agrandit et est redessiné vers 1830 par Tilman François Suys. Toutefois, il faut attendre 1901 pour que l’architecte Edmond Galopin lui donne son aspect actuel, celui d’un parc paysager à l’anglaise avec des allées onduleuses, de beaux massifs, un remarquable chêne de Turner ou des essences exotiques comme un platane d’Orient, ou un cèdre du Liban. Une orangerie construite en 1830 et 1839, un ancien puits gothique du XVe siècle, une glacière aux murs de soutènement en moellons et quelques statues d’intérêt animent ce parc méconnu de Bruxelles. (CL 20/07/1972)

Découverte botanique et historique du parc, samedi à 14h et 15h (durée : 1h). Rendez-vous devant l’orangerie. Maximum 20 participants par départ.
Avec la collaboration du Cercle des Guides-nature du Brabant (Cercles des Naturalistes de Belgique – CNB).

Infos pratiques

  • rue aux Laines
    1000 Bruxelles
    • M
      Louise
    • T
      Petit Sablon
    • B
      Petit Sablon