Parc de Bruxelles

Deux fois centenaire, le parc de Bruxelles fut aménagé à la fin du XVIIIe siècle dans le prolongement de la place Royale, sur une portion de l’ancienne Warande ou Garenne qui servait à l’époque de réserve de chasse à la cour du Coudenberg, et ce depuis l’époque des ducs de Bourgogne. À l’époque de sa création, il fallut élaguer : près de 1.220 arbres furent abattus et 435 préservés. Le parc fut tracé en 1775-1776 par l’Autrichien Joachim Zinner et le français Barnabé Guimard, autour de trois axes majeurs évoquant les symboles maçonniques très à la mode dans le Bruxelles du siècle des Lumières. L’ensemble se compose de deux vallons, vestiges du parc primitif, de bosquets à caractère forestier, de tilleuls palissés marquant le pourtour du parc et d’un réseau de vastes allées qui ménagent de longues perspectives bordées de platanes ou de marronniers convergeant vers deux vastes bassins, l’un circulaire, l’autre octogonal. Un remarquable groupe de statues provenant de l’ancien labyrinthe du parc ducal, du château de Tervueren et de l’hôtel de Tour et Taxis, orne ce lieu historique qui s’enorgueillit aussi d’un élégant kiosque construit en 1841 par l’architecte J. Cluysenaer. (CL 21/06/1971)

Infos pratiques

  • Parc de Bruxelles
    1000 Bruxelles
    • M
      Arts-Loi/Parc
    • M
      Arts-Loi
    • T
      Parc
    • B
      Ducale