Parc du manoir d’Anjou (Fraternités du Bon Pasteur)

Connu à l’origine sous le nom de château de Putdael, le manoir d’Anjou doit son apparence actuelle à Alfred-Casimir Madoux qui, en 1885, fait transformer l’ancienne bâtisse en demeure de style néoclassique. La propriété connaîtra son heure de gloire en étant d’abord louée puis achetée par le duc d’Orléans en 1913. L’édifice est entouré d’un domaine de 12 ha d’un seul tenant aménagé en parc paysager de style anglais dès 1845. Devenu propriété d’Alfred-Casimir Madoux en 1884, le domaine se transforme progressivement en un parc plus travaillé. Son aspect actuel date de cette époque. Une vaste pelouse bordée de massifs arborés relie le manoir à l’étang, ménageant une élégante perspective. La pièce d’eau, dotée d’une grotte en rocailles à deux entrées, accueille une île reliée à la berge par un pont romantique. Le parc conserve une drève de platanes, une aulnaie, non loin de l’étang, et de nombreuses frondaisons indigènes ou exotiques dont 45 spécimens sont répertoriés comme arbres remarquables. On citera de beaux ensembles d’aulnes glutineux, de noyers royaux, de châtaigniers et de thuyas géants. (CL 08/05/2014)

Promenades dans le parc, dimanche à 14h et 15h30. Rendez-vous à l’entrée. Réservation souhaitée au 02/771.78.42. Maximum 18 personnes par départ.

Infos pratiques

  • rue au Bois 365
    1150 Bruxelles
      accès uniquement par les promenades
    • B
      Manoir d’Anjou