Most noted exhibition 2017

  • Flowertime

    Flowertime : cinq jours de magie florale au cœur de Bruxelles ! Principaux ingrédients de cette troisième édition de Flowertime : quelque 100.000 fleurs, plus de 20 fleuristes belges de premier plan, 13 splendides sites historiques, trois tapis de fleurs et de fruits sur la Grand-Place, et une foule de merveilles culinaires aux parfums de fleurs et de fruits…

    Cette biennale de la décoration florale s’est tenue du 11 au 15 août 2017 sur la Grand-Place et à l’Hôtel de Ville de Bruxelles. Elle a accueilli plus de 15.000 visiteurs à l’Hôtel de Ville ainsi qu’un multiple de ce nombre sur la Grand-Place, et cette ‘petite sœur du tapis floral’ a par là même consacré Bruxelles au rang de capitale florale de l‘Europe.

    Flowertime a réuni le meilleur de deux mondes : l’art floral et le patrimoine culturel. Etalée sur cinq jours, la manifestation a attiré un public très diversifié dans notre capitale.

    www.flowertime.brussels

  • Art is Comic

    Pour sa troisième exposition, le MIMA réunit les artistes Brecht Vandenbroucke, Mon Colonel & Spit, Brecht Evens, HuskMitNavn, Jean Jullien et Joan Cornellà autour de « Art is Comics », une riposte légère aux attentats de Bruxelles. Continuons à rire sans nous enfermer dans une posture rigide et moralisatrice. "Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien", tel est l’état d’esprit qui a inspiré les commissaires de l’exposition en invitant des artistes atypiques, d’horizons variés, avec différents types d’humour. À travers leurs œuvres figuratives, les six artistes dépeignent la comédie humaine et prônent une société plus cosmopolite. Rassemblés au sein d'un même espace, l'esthétique et le propos partagés par les artistes font fi des différents domaines artistiques dont ils sont issus, parmi lesquels la BD, les arts plastiques et l'illustration. À l'heure où les artistes partagent leur travail sur les réseaux sociaux, les domaines créatifs se retrouvent sur le même pied d’égalité.

    www.mimamuseum.eu

  • POISON

    POISON, une expo qui pique votre curiosité !

    POISON est une exposition familiale hors du commun et inédite car elle regroupe au même endroit près de 100 spécimens vivants (des minuscules jusqu’au plus grands), répartis dans les 24 terrariums et dans le local vitré du soigneur.

    Elle propose également de découvrir le travail de leur soigneur venu de Barcelone, Guillem, qui s’est occupé d’eux pendant leurs 11 mois de présence au Museum. Sa tâche : les soigner, les nourrir, développer des programmes de reproduction…

    Explications, vidéos et pièces de collections soutiennent et complètent les quatre thèmes de l‘exposition : « Qu’est-ce que le poison ? », « Une substance précieuse », « Les animaux venimeux » et « Dans la pharmacopée ».

    www.sciencesnaturelles.be

  • Baudelaire > < Bruxelles

    À la fin de sa vie, Charles Baudelaire passe deux ans à Bruxelles, de 1864 à 1866. Une période d'amertume, de maladie et de dénuement qui amène l'auteur des Fleurs du Mal à écrire un pamphlet virulent et insolent, non publié de son vivant, contre la Belgique et surtout contre Bruxelles. Gênante pour les aficionados du poète comme pour les Belges, Pauvre Belgique ! fit l'objet de peu d'études.

    L'exposition présentée à la Maison du Roi se propose d'explorer le pamphlet et les écrits du poète lors de son long séjour chez nous. Ainsi, elle convie à une visite de la capitale belge des années 1860, avec Baudelaire comme guide : le Bruxelles de la fin du règne de Léopold Ier, de la Senne, du savon noir et des premières photographies. Alors que la rencontre d'autrefois entre Baudelaire et Bruxelles ne se fit pas alors, elle se fait enfin 150 ans plus tard, non seulement grâce à l'exposition mais aussi aux nombreux événements qui l'entourent : lectures, conférences, poésie...

    www.museedelavilledebruxelles.brussels

  • The World of Steve McCurry

    L’exposition The World of Steve McCurry présentait plus de 200 photos imprimées en grand format à la Bourse de Bruxelles. Elle est la rétrospective la plus vaste et la plus complète dédiée au grand photographe américain. On peut y admirer ses photos les plus célèbres, réalisées tout au long de ses 35 ans de carrière, mais également ses clichés les plus récents et maintes photos inédites. Chacune des images de Steve McCurry, pour la plupart connues dans le monde entier, renferme un univers complexe d’expériences et d’émotions.

    L’exposition, conçue par Biba Giacchetti, propose un long voyage dans The World of Steve McCurry, de l’Afghanistan à l’Inde, de l’Asie du Sud-Est à l’Afrique, de Cuba aux États-Unis, du Brésil à l’Italie, à travers son vaste et fascinant répertoire d’images, où l’Humain est toujours le protagoniste principal, même s’il n’est qu’évoqué.

    https://tempora-expo.be

  • Pierre et Gilles. Clair-obscur

    L’exposition Pierre et Gilles. Clair-obscur a présenté environ 80 œuvres phares de la fin des années 1970 à aujourd’hui, regroupées en ensembles thématiques. De Madonna à Stromae, de Sylvie Vartan à Kylie Minogue, d’Yves Saint Laurent à Marc Jacobs, des figures emblématiques et populaires de ces dernières décennies se sont prêtées à des jeux de rôle et des mises en scène savoureuses devant leur objectif et sous leur pinceau. L’image qui en résulte expose l’étendue du talent de Pierre et Gilles, un duo qui parvient à allier signature stylistique et renouvellement constant – la marque des grands artistes. La perspective du clair-obscur qui donne son titre à l’exposition permet de mettre en lumière l’effervescence espiègle si connue de leur œuvre, mais aussi de souligner la part plus empreinte de gravité de leur univers, qui lui confère toute sa pertinence actuelle. Avant tout, cette rétrospective vise à exposer la place essentielle occupée par ces artistes sur la scène de l’art contemporain.

    www.museedixelles.be

  • L’Islam, c’est aussi notre histoire !

    L’exposition « L’Islam, c’est aussi notre histoire ! » est une exposition de civilisation qui donne à voir les traces laissées par la civilisation musulmane sur le sol européen en 13 siècles de présence. L'exposition s'articule autour de trois "héritages" - arabe, ottoman et colonial - avant d'offrir un panorama de l'Islam d'Europe aujourd'hui. Le projet entend donc, en montrant l'ancienneté des relations, casser les préjugés et apporter des clés de compréhension pour que, par la prise de connaissance historique des dimensions de la relation entre l'Europe et l'Islam, le positionnement identitaire et le vivre ensemble belge et européen se fasse de manière apaisée, rejetant ainsi la violence religieuse. Il s'agit d'aider les Musulmans européens et les non-Musulmans à mieux saisir leurs racines culturelles communes et cultiver leur citoyenneté partagée.

    http://expo-islam.be/

  • Astérix chez les Belges

    Une exposition ludique à la découverte des Gaulois du Nord.

    Au sommet de leur art, Goscinny et Uderzo décidèrent un beau jour de raconter les aventures d’Astérix chez les Belges. Sans jamais être moqueurs, les deux auteurs prennent un malin plaisir à décortiquer les us et coutumes de ce pays pour lequel ils ont une sincère affection puisqu’ils y ont débuté leur carrière commune, un quart de siècle plus tôt (1951). Au frontispice de cet album auquel le Musée de la BD consacre une exposition ludique, la fameuse citation extraite de La Guerre des Gaules de Jules César « De tous les peuples de la Gaule, les Belges sont les plus braves… » est l’élément moteur du récit. De quoi énerver les habitants d’un petit village d’Armorique peuplé d’irréductibles Gaulois. Pour saluer la publication de cette œuvre « historique » où se côtoient Nerviens et Ménapiens, la naissance de Bruxelles et celle du courrier rapide, le waterzooï et les pommes frites, le Musée de la BD a conçu une exposition ludique où chacun pourra mesurer son degré de belgitude…

    www.cbbd.be

  • American Dream Cars & Bikes – The golden years

    Tous les deux ans, le musée Autoworld organise une exposition internationale majeure sur un thème lié à l’automobile et qui met en scène une époque précise racontée au-travers de véhicules exceptionnels rarement présentés ensemble. L’exposition « American Dream Cars & Bikes » propose ainsi aux visiteurs de vivre une expérience inédite en les plongeant dans l’ambiance de l’Amérique des années ’50-’70. La visite commence par un embarquement dans un décor d’avion géant. De l’autre côté de la porte d’embarquement, l’exposition se dévoile : plus de 45 véhicules exceptionnels des années ’50-’60 et une quinzaine de Harley-Davidson de légende sont exposés autour d’un drive-in reconstitué, d’une station à essence d’époque et d’un movie diffusant des extraits de films mettant les voitures américaines en scène. Dans le fond, un décor de Route66 fait surgir d’autre automobiles. Une skyline éclaire le fond opposé. Au drive-in diner, le visiteur peut même prendre un verre de milk-shake et manger des pop-corns.

    www.americandreamcars.be
    www.autoworld.be

  • Pompeii : the Immortal City

    L’Asbl Musée de l’Europe, en collaboration avec Tempora et son partenaire italien Civita, ont mis sur pied une exposition d’exception à Bruxelles sur l’histoire de Pompéi intitulée « Pompeii : the Immortal City ». L’éruption du volcan qui détruit la ville romaine de Pompéi en l’an 79 est une catastrophe pour ses habitants. Mais une grande chance pour nous : elle nous permet en effet d’être les témoins de la vie de ces hommes et ces femmes, comme s’ils vivaient toujours à nos côtés, près de 2000 ans plus tard. L’éruption pétrifie leur existence, mais aussi leur cadre de vie que vous découvrirez dans l’exposition : la faune et la flore dans et autour de la cité, les productions agricoles, les techniques de construction, la maîtrise de l’eau, les mesures du temps et des distances… Ce que donne à voir cette exposition, c’est une cité au travail, où tous s’activent : artisans, agriculteurs, architectes, médecins, géomètres, maçons, fondeurs de métaux, éleveurs. Une cité qui bruisse, bouge, vit…. Bien loin de l’idée d’une cité morte.

    http://expo-pompeii.be

  • Private Choices, 11 Brussels contemporary art collections

    Les collectionneurs sont essentiels aux artistes. Certains sont des professionnels du marché de l’art. D’autres collectionnent pour le plaisir de vivre parmi leurs œuvres. D’autres encore expriment le besoin de posséder des œuvres même si celles-ci restent emballées dans quelque dépôt. Dans tous les cas, quelque soient les motivations, le coup de cœur prime. À Bruxelles, ils contribuent à la réputation internationale de notre capitale dans le domaine de l’art contemporain. La CENTRALE rend aujourd’hui hommage à ces femmes et ces hommes passionnés, qui n’hésitent pas à prendre des risques et à miser sur la jeune création, dans une exposition : Private Choice  propose de découvrir des fragments de 11 collections bruxelloises rassemblant des œuvres d’artistes nationaux, internationaux, renommés ou jeunes créateurs. L’exposition ne prétend ni à l’exhaustivité ni à la hiérarchisation des collections. À travers les choix réalisés en concertation avec les collectionneurs, c’est une partie de leur vision de l’art et de la vie qui se dévoile.

    www.centrale.brussels

  • Bruxelles est un Plaizier

    À quoi ressemblait Bruxelles il y a une cinquantaine d’années ? De juin à septembre, BOZAR vous faisait remonter le temps avec une exposition sur les éditions Plaizier. Depuis 1977, cette maison d’édition bruxelloise a donné naissance à une riche banque d’images, avec ses cartes postales, illustrations, calendriers et livres. Des perles architecturales et transformations urbaines étaient superbement représentées, tandis que des objets reflètaient le parcours particulier du couple d’éditeurs Wijnand et Mieke Plaizier. Leur amour pour la capitale belge transparaît dans chaque illustration. En plus de leur valeur purement documentaire, les photos témoignaient de la façon dont les Bruxellois se souviennent de leur ville et la chérissent, donnant ainsi forme à la mémoire collective. Partageons tous ensembles nos endroits favoris à Bruxelles #itsmyplaizier

    www.bozar.be

  • Le Sofitel Brussels Europe : Acteur culturel du Quartier Européen

    Au cœur du quartier européen, le Sofitel Brussels Europe fait rayonner l’art dans la vie quotidienne des Bruxellois en organisant régulièrement des expositions. Au printemps 2017, le Sofitel a accueilli une exposition temporaire retraçant la genèse de l’œuvre monumentale réalisée sur le bâtiment le plus haut de la Place Jourdan : symbole de l'unité européenne, le tableau de 16 m de haut par 7 m de large est une œuvre de Guillaume BOTTAZZI et s’inscrit au patrimoine de Bruxelles-Capitale. Ce tableau, inspiré des techniques de l’artiste flamant van Eyck, est l’une des premières œuvres abstraites peinte à la manière des Maîtres anciens de ce format. L’œuvre a été réalisée sur l’initiative de la Commune d’Etterbeek, avec le partenariat de la Commission Européenne et le soutien de l'Ambassade de France. Une œuvre et une exposition directement en lien avec le projet de rénovation de la Place Jourdan, prévu pour 2018 puisque les teintes du tableau seront déclinées sur le mobilier urbain.

    www.sofitel-brussels-europe.com