MIXITY Walk : Sablon et Marolles

Le sablon et les Marolles semblent deux extrêmes : d’un côté un quartier chic et aisé, de l’autre un quartier populaire, authentique et plutôt miteux. Pourtant, tous deux s’imbriquent imperceptiblement l'un dans l'autre et s’influencent.

QUARTIERS OPPOSÉS … OU PAS ?

Le Sablon et les Marolles semblent, à priori, plutôt opposés : l’un a un côté chic et aisé, l’autre est plutôt populaire, authentique et … même un peu miteux. Pourtant, ces deux quartiers qui s’imbriquent l’un dans l’autre s’influencent imperceptiblement. Si le Sablon est le coin privilégié des antiquaires de haut vol, les marchés aux puces quotidiens des Marolles regorgent de trouvailles anciennes à prix tout doux. Jadis, le Sablon était le quartier aristocratique de Bruxelles, et la rue Haute - qui traverse les Marolles - était tout aussi prestigieuse. Au 16ème siècle, c’était une artère plutôt cotée. Aujourd’hui, une partie des Marolles subit encore l’influence du Sablon : des propriétaires fortunés achètent les immeubles vides rue Blaes et rue Haute pour y installer des magasins d’antiquités. Une partie des Marolles commence donc à ressembler de plus en plus au Sablon.

LE SABLON : LE QUARTIER EMBLÉMATIQUE DES ANTIQUAIRES...

L’histoire du Sablon comme quartier des antiquaires débute en 1950 avec le marché des antiquités du dimanche qui attira antiquaires et marchands d’art, puis plus tard chocolatiers de renom et restaurants. Aujourd’hui le quartier du Sablon compte parmi les plus sélects de la capitale. Il voisine parfaitement avec les luxueuses artères du haut de la ville comme les avenues Louise et Toison d’Or. C’est un quartier à visiter surtout le dimanche pour se prélasser sur une terrasse, acheter des chocolats déguisés en petites oeuvres d’art ou visiter une galerie branchée.

… MAIS AUSSI LE QUARTIER DE LA NOBLESSE

Au Moyen-Âge, le quartier du Sablon était celui des familles nobles de Bruxelles qui résidaient dans de luxueux palais. L’une des plus riches est sans aucun doute la famille von Thurn und Tassis. D’origine austro allemande, elle avait, sous Charles Quint, le monopole des postes. D’ailleurs, André Vésale (médecin personnel de l’empereur et fondateur de l’anatomie moderne) habitait une maison bourgeoise dans la rue des Minimes qui relie le Sablon aux Marolles. On raconte que le jeune Vésale dérobait, sur le « Galgenberg » (le « Mont des Potences » sur lequel s’élève aujourd’hui le Palais de Justice), des corps de criminels suppliciés pour pratiquer des autopsies dans le plus grand secret.

LES MAROLLES : LE QUARTIER DE LA 'ZWANZE'...

Les Marolles sont connus pour être le quartier le plus sympathique de Bruxelles avec son marché aux puces quotidien, ses petits cafés sur la place du Jeu de Balle, ses rues et ses ruelles, entre les rues Haute et Blaes, comme blotties dans l’ombre imposante du Palais de Justice. Si le Sablon est le quartier du luxe, celui des Marolles est bien celui de l’authenticité populaire, de la dérision et de la ‘zwanze’ ; mais aussi de ce mélange typiquement bruxellois de français, de flamand, d’espagnol, d’arabe … et bien plus.

…MAIS AUSSI CELUI D’UNE HISTOIRE SOCIALE PASSIONNANTE

C’est dans les Marolles que l’on tira sur les ouvriers rassemblés simplement pour réclamer le droit de vote. C’est là aussi qu’au 19ème siècle, la bourgeoisie cultivait mépris et arrogance face aux foyers des agitateurs et des grévistes, des anarchistes et des socialistes, des bagarreurs et des ivrognes. C’est ce quartier qu’il a été convenu de « discipliner » en nettoyant les ruelles et les cours pour faire place nette à des rues rectilignes aux immeubles hauts, propres et bétonnés.Les Marolles ont été l’exutoire de tout ceux qui n’avaient pas leur place au centre-ville si bien fréquenté : lépreux et chiffonniers, tanneurs, nécessiteux et traîne-misère. Malgré l’obsession du progrès, et grâce à cette marginalisation, le quartier a réussi à préserver son identité et son caractère populaire. Aujourd’hui, cependant, il devient branché : eurocrates, hipsters et jeunes cadres bien nantis y habitent d e luxueux lofts.
POINT DE DÉPART : TRAM 92 -­ 93 : ARRÊT « PETIT SABLON »