Ecume - Knokke-le-Zout

518942

14/06/2022 - 18/06/2022

Il contenuto non è disponibile in Italiano, perciò viene mostrato in un'altra lingua.

Sur le bord d’une plage artificielle à la bordure d’une grosse capitale, ou peut-être est-ce sur le sable de Knokke-le-Zout, une jeune femme au caractère bien trempé fait face à sa mère. D’apparence elles se ressemblent comme deux gouttes d’eau. Ça ne fait pas plaisir à la jeune femme. Alors que dans son ventre, un embryon grandit dans le secret, la mère lui annonce la mort et l’héritage d’un père inconnu. 122.000 euros pour 122.000 câlins jamais reçus. Mais elle ne pleure pas. Elle dit que les larmes risqueraient de troubler sa vision.

« Dans mon jardin, les fleurs sont multiples, mais l’eau est unique. » écrivait le maître soufi Sidi Hamza al-Qâdiri Boudchich. Une réflexion que l’on pourrait lire comme une invitation à célébrer les différences sans pour autant mettre de côté l’essence même de ce qui nous unit.

Après Ouragan, c’est en réunissant une distribution à nouveau surprenante qu’Ilyas Mettioui répond à cette invitation et explore ce qui circule d’un être à l’autre, d’une génération à l’autre.

Un spectacle du Boréal, une production du Rideau de Bruxelles, en coproduction avec l’Atelier 210 et Central. Avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles – Service du théâtre et la Coop, avec le soutien du Théâtre Marni, de Shelterprod, de Taxshelter.be, de ING et du Tax-Shelter du gouvernement fédéral belge.

Informazioni pratiche