Mère courage et ses enfants

475754

16/10/2019 - 31/10/2019

Mère courage et ses enfants

Il contenuto non è disponibile in Italiano, perciò viene mostrato in un'altra lingua.

« Vous n’arriverez pas à me dégoûter de la guerre. On dit qu’elle détruit les faibles, mais ils sont foutus aussi en temps de paix. »

Alors que l’Allemagne entre en guerre, Bertolt Brecht, exilé en Scandinavie, écrit Mère Courage et ses enfants dont il fera ensuite, la paix revenue, une mise en scène qui fera date dans le théâtre européen de l’après-guerre.

S’inspirant du roman Les aventures de Simplicius Simplicissimus de Grimmelshausen, il situe la pièce pendant la guerre de Trente Ans qui opposa catholiques et protestants, brossant en douze tableaux tantôt comiques, tantôt dramatiques, tantôt cyniques ou bouleversants, les pérégrinations d’Anna Fierling, cantinière tirant sa carriole de champ de bataille en champ de bataille, de Pologne en Bavière.

Ne renonçant à rien pour faire une bonne affaire et préserver son gagne-pain, elle n’a ni religion, ni patrie et ne s’intéresse qu’aux petits profits qu’elle peut tirer en vendant quelques marchandises aux soldats. L’aumônier lui rappellera les risques qu’elle encourt lui rappelant que «pour déjeuner avec le diable, il faut avoir une grande cuillère». Elle verra périr ses trois enfants, Eilif, qui s’engagera dans l’armée, l’honnête Fromage Suisse, et Catherine, sa fille muette, mais rien ne viendra à bout de son opiniâtreté…
«Vouloir vivre de la guerre ne va pas sans le payer cher», écrit Bertolt Brecht.

Informazioni pratiche