Sur le fil (Thérèse Malengreau

453302

08/12/2018 - 08/12/2018

Il contenuto non è disponibile in Italiano, perciò viene mostrato in un'altra lingua.

MONODIE ET PIANO, UNE ASSOCIATION SINGULIERE
LIGNE MUSICALE ET LIGNE PLASTIQUE EN DIALOGUE

Et si le piano ne tenait qu’à un fil ou s’il se tenait sur le fil du rasoir ? ariane, je le tiendrai, le suivrai de fil en aiguille. quel fil ? le fil de l’écrit, des jours, de la vie ou de l’eau, le fil à retordre ou le fil de l’épée, le fil blanc ou le fil rouge.

« Déployer une mélodie sans support autre que celle du corps résonnant de l’instrument alors que l’on se prive volontairement de polyphonie et d’harmonie ou qu’on suggère l’harmonie, tracer et suivre une ligne, modeler une calligraphie, adopter un geste dessiné, vibratoire, sismographique, enrouler des arabesques et orner le fil d’enluminures, le laisser se démultiplier, restaurer la primauté originelle, orientale ou animale d’une mélodie nue, voici les caractéristiques d’un programme qui donnera vie à cette association paradoxale, en articulant des œuvres participant de courants esthétiques multiples.

Résolument solitaire dans la forme du récital, je restreins et concentre l’éventail des moyens de mon instrument généreux jusqu’à n’explorer que la seule ligne, rêvant d’être funambule.
C’est aussi l’occasion de jeter un regard sur la ligne plastique, la ligne écrite, calligraphiée, enluminée, le geste du logogramme, du dessin à la mescaline… »

Informazioni pratiche