Le Contr'un

15/03/2018 - 31/03/2018

Deze tekst is niet beschikbaar in het Nederlands. Daarom geven we hem weer in een andere taal.

Lundi-théâtre (6€) : le 19 mars à 20h30

Comment la servitude peut-elle être volontaire ?
Comment peut-on avoir le désir de se soumettre ?
Comment la liberté peut-elle se nier elle-même ?
Autant vouloir ne plus vouloir, ou réclamer librement de porter des chaînes aux pieds... Pourtant, c’est comme ça que ça marche : telle est l’étrange et imparable leçon du "Discours de la servitude volontaire" d'Etienne de La Boétie.

Texte bref, parfaitement construit, scintillant, le "Discours de la servitude volontaire" est un mode d’emploi pour ne pas être dupe du pouvoir, car ce n’est pas en luttant contre la tyrannie qu’on parvient à l’abattre, mais en comprenant ses mécanismes qu’on parvient à ne pas la subir, ni la désirer.

Ici se joue un étonnant dialogue avec La Boétie. Un plongeon au cœur d’une pensée saisissante. Le comédien nous embarque avec ce texte dans une traversée épique et quelque peu inattendue...

"La Boétie nous invite à la révolte contre toute oppression, toute exploitation, toute corruption, bref contre l’armature même du pouvoir." (Séverine Auffret, Mille et une nuits.)

Praktische info