Le Musée Wierz

25/11/2017 - 25/11/2017

Deze tekst is niet beschikbaar in het Nederlands. Daarom geven we hem weer in een andere taal.

Ce musée, qui a conservé son atmosphère d’antan, est consacré au peintre, sculpteur et homme de lettres Antoine Wiertz (1806-1865), une figure artistique quelque peu controversée du mouvement romantique belge. Wiertz aimait le spectaculaire, peignant des toiles gigantesques pour épancher son besoin de démesure, tel que Les Grecs et les Troyens se disputant le corps de Patrocle, qui mesure plus de 8 mètres de long. Wiertz est aussi connu pour ses sujets dramatiques et ses scènes d’effroi, tel que le tableau L'inhumation précipitée. Sa toile la plus célèbre est sans doute Deux jeunes filles (La belle Rosine), dans laquelle une jeune fille fait face à un squelette, témoignant de la fascination de l’artiste pour la mort et la fragilité de la vie humaine. Wiertz a par ailleurs produit de nombreux portraits et autoportraits.

L'édification de cet atelier-musée, dans le quartier Léopold à Bruxelles, résulte de conventions passées, dès 1850, entre Wiertz et le Gouvernement belge. Au cours de l’année qui suit le décès de l’artiste, l’ensemble des œuvres contenues dans son atelier est légué à l’État. Depuis 1868, le Musée Wiertz est rattaché aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique.

Praktische info