Marylène Corro

516611

19/11/2021 - 19/11/2021

Marylène Corro :: © Lara Herbinia Marylène Corro :: © Monsieur Andrée

Deze tekst is niet beschikbaar in het Nederlands. Daarom geven we hem weer in een andere taal.

C’est depuis son berceau que Marylène réveille déjà ses grands frères en chantant. Depuis toute petite, elle a une âme d'artiste et passe tout son temps libre entre ses cours de danse, de piano et de théâtre. C'est très jeune qu’elle s’enthousiasme pour la chanson française, par ex. pour Edith Piaf.

Tiraillée entre l'envie de suivre une carrière artistique et l'attrait d’un travail de défense des plus démunis à travers le métier d'avocat, Marylène entame en 2005 finalement des études de droit, mais elle continue ses activités artistiques en participant à une équipe d'improvisation théâtrale universitaire et en chantant dans diverses formations musicales de rock et de blues. Elle a également l'opportunité de suivre un cours intensif de comédie musicale au "Cours Florent" à Paris.

Après les études Marylène décide en 2010 de s'installer à Anvers, afin d'y étudier la musique au "Jazz Studio". Elle a a la chance de participer à l'"Umbria jazz festival clinics" en Italie, organisée par l'école internationalement réputée: Berklee College of Music. À cette occasion, elle reçoit le prix " In recognition of outstanding musicianship" parmi les chanteurs.

En 2011 Marylène entame son stage d'avocat en droit des étrangers. Simultanément, Marylène chante dans "Acoustic Association", un projet jazzy-blues acoustique et crée ensuite son propre projet "WHAT THE FUNK!" afin de jouer la musique qui la fait le plus vibrer: le Funk.

En mai 2015 elle décide de ne pas poursuivre cette voie et de partir voyager à la découverte de l'Amérique du Nord et du Sud. Assez naturelement, la musique deviendra le fil rouge de ce voyage. A New York elle n'hésite pas à chanter dès que l'occasion se présente à des jams sessions. Elle a eu la chance d'assister aux workshops du pianiste Barry Harris ou de Rick Mc Laine au Smalls JazzClub. Elle a enregistré également plusieurs standards de jazz qui lui tiennent à coeur avec le talentueux Contrebassiste Ray Parker.

Après New York, elle passe par Memphis, New Orleans et Nashville pour ensuite poursuivre son chemin vers la Colombie où elle a suivi un cours intensif avec la Chanteuse de folklore Mirabay Montoya Gómez.

Pour enfin rester plusieurs mois au Chili et en Argentine où elle a eu l'immense privilège de rencontrer le virtuose Ricardo Pellican, un des guitaristes du jazz manouche. Elle a été invitée à chanter dans le Festival Internacional Django Argentina, ainsi que dans les principaux club de jazz de Buenos Aires et Santiago du Chili.

Une fois de retour en Belgique, Marylène continue à se former et participe à divers projets musicaux avant de réussir l'examen d'entrée en "chant jazz" au Conservatoire Royal de Bruxelles.

Curieuse d'expériences, Marylène tente sa chance dans l'émission "The voice Belgique" en janvier 2018. Elle aura séduit lors des blind auditions en interprètant "Bobby Mc Gee" de Janis Joplin. Elle défendra sa place plusieurs semaines avant de terminer son parcours avec "Fly Away" de Lenny Kravitz au lives, auprès de son coach Slimane.

Parrallélement, elle continue d'être très active sur la scène musicale, par ex. en trio avec Joel Rabesolo et Guillaume Malempré, ou encore en quartet avec Igor Gehenot, Guillaume Malempré et Fil Caporali ou Guiseppe Millaci (notamment au Club de Jazz à Mazy: Jazz9), avec Pete Churchill au Music Village Jazz Club (Bruxelles).
Elle participe à différents projets comme par ex. l'ensemble vocal francophone, dirigé par Fabrice Pillet, de la comédie musicale flamande 40-45, avec la musique de Will Tura et Steve Willaert.
Ou encore elle chante avec l'Orchestre Royal de la force aérienne belge, pour fêter les 100 ans de l'armistice dans la très belle église de La Hulpe.

Dans un genre musical encore différent elle participe à un spectacle de Manu Hermia, le conte pour enfants « Aïda et le rêve de dromadaire », signé Igloo records. Et elle sort un premier clip « Stop the time », fruit d’une collaboration avec le pianiste Hapaxx

Elle démarre un travail d’animation d’atelier pour l'ASBL REMUA, association qui a vocation à donner l'accès à la musique à tous les enfants, ou elle crée un atelier « JAZZ » et à cette occasion, collaborera avec « Les lundis d’Hortense ».

Depuis septembre 2018, elle travaille avec le saxophoniste Stéphane Mercier, un nouveau projet de compositions. Elle forme un groupe avec d’excellents musiciens : Joel Rabesolo à la guitare, Fil Caporali à la contrebasse, Toine Cnockaert à la batterie, et Thibault Dille au piano. Sa musique allie le jazz, le groove et les couleurs du monde.

Praktische info