Post-mortem

515167

07/12/2021 - 11/12/2021

Post-mortem

Deze tekst is niet beschikbaar in het Nederlands. Daarom geven we hem weer in een andere taal.

Ma mère a eu le cancer, elle est morte et je dois apprendre à vivre avec ça. On a dispersé ses cendres dans un champ. Les cendres se sont envolées. Je ne sais pas bien si je dois regarder le champ ou dans le ciel… Du coup, y a pas de lieu. En moi non plus d’ailleurs, y a pas de lieu. Je ne lui parle jamais. Je ne la trouve plus, ma mère. Je ne comprends pas où elle est passée. Faudrait moi aussi que je lui parle. Mais je ne sais pas comment on fait.

Pour ce « seule-en-scène » réalisé à partir d'interviews, Jasmina Douieb est partie en quête de tous les moyens que les personnes ont développé pour entrer en contact avec leurs mort·es. En faisant davantage confiance aux signes, elle convoque sur scène les défunt·es, crée des connexions entre elles et eux, génère de nouvelles histoires. Écrire un spectacle sur les mort·es, les faire parler, jouer, exister, n’est-ce pas comme les prolonger ?

Praktische info