Tristan et Iseult, ou le désir de s’abîmer dans le son…

453476

16/10/2018 - 16/10/2018

Tristan et Iseult, ou le désir de s’abîmer dans le son…

Deze tekst is niet beschikbaar in het Nederlands. Daarom geven we hem weer in een andere taal.

Tristan et Iseult est vraisemblablement l’opéra le plus célèbre de Richard Wagner. Et il n’y a sans doute pas non plus de meilleur exemple pour décrire ce que peut être le Romantisme, dans toutes ses subtilités et même ses contradictions.
Composé sous l’influence double d’un amour brûlant mais interdit d’une part (avec l’écrivain Mathilde Wesendonck), et de la philosophie du renoncement de Schopenhauer de l’autre, cet opéra condense à lui tout seul presque toutes les thématiques, obsessions et techniques wagnériennes, toujours passionnantes à étudier.
Ce compositeur anticipant de plus très nettement sur le cinéma, il est logique que le 7ème Art lui ait également souvent rendu hommage. Nous saisirons donc l’occasion de nous pencher sur le traitement qu’a fait notamment Lars Von Trier (dans son Melancholia) de la musique de cet opéra fascinant.

Praktische info