Vadim Piankov – Jacques Brel

05/10/2017 - 07/10/2017

Deze tekst is niet beschikbaar in het Nederlands. Daarom geven we hem weer in een andere taal.

Né à Schaerbeek, le 8 avril 1929. Mort à Bobigny, le 9 octobre 1978. Cela fait bientôt trente ans... dans un an... Quoi de plus naturel que de lui rendre hommage. Quelques-unes des plus belles chansons de notre patrimoine chanté ont été écrites par lui. Il a marqué le grand écran à plusieurs reprises. Sa forte personnalité n'a pu laisser indifférent, qu'on l'aime, qu'on le haïsse... Il a simplement marqué. Et son empreinte reste bien visible encore aujourd'hui. Mais voilà déjà des verbes qui fleurtent avec la passion, la vie, l'envie, la mort, l'héritage... et toujours l'Amour... Et déjà aussi la soif d'entendre... d'écouter... de siroter chacun de ses mots... Et de savourer aussi le talent de certains de ses héritiers... ses interprètes... Vadim Piankov est l'un d'eux.. « La vague passe d'une langue dans l'autre avec la langueur d'un ressac. La voix de velours passe d'un ton dans l'autre, embouche les deux flûtes, Brel ou Apollinaire, et, sans qu'on s'en aperçoive, voici qu'on a franchi la frontière linguistique. Blok et Lermontov, les deux poètes les plus chantants de la lyre russe, s'élèvent dans une tonalité française. Tour de force, humble magie, c'est tout Vadim Piankov, non qu'il ait deux faces, ou deux âmes, rien de double en lui, une solide douceur d'un bloc, mais son Pont Mirabeau sent couler la tendresse du russe, sa diatribe lermontovienne entend l'appel de la diane française. Les deux langues lancent les mêmes embruns, et, mystérieusement, l'instant éternel d'un poème, n'en font plus qu'une ».

Praktische info