Chez Augusta

Le restaurant Augusta redonne goût au partage

Nouveau spot de la rentrée

Le quartier du Châtelain accueille dès à présent une nouvelle adresse : le restaurant Augusta. Augusta tient à offrir à ses convives une cuisine axée autour des meilleurs produits, choisis avec soin et sans carcan géographique. La fraicheur et la qualité du produit sont au cœur de l’élaboration de la carte. Pour Augusta, le repas est avant tout une occasion de se retrouver. Entre amis, en famille ou en amoureux, tous partagent un beau moment ainsi qu’une multitude de plats.

Augusta était la grand-mère d’Olivier Cazaubon et le pilier de la famille. Avec elle, Olivier a fait ses premières armes en cuisine. Devenu un gourmet gourmand, amoureux des produits artisanaux et sincères, il a voulu lui rendre hommage. Dans son restaurant Augusta, Olivier a voulu mettre en avant une valeur-clé de la cuisine de sa grand-mère : le partage. Un mot d’ordre affiché sur un des murs du restaurant, tel un commandement : “Share it”. Entrées, plats, desserts, tout se partage à un prix abordable. Les petites assiettes ont la taille parfaite pour des entrées chaudes ou froides. Les grandes assiettes se déclinent sous forme de plats de volaille fermière, filets de poisson sauvage, viande, pâtes ou végétarien. Ainsi, en septembre, Augusta propose entre autres des penne aux calamars, coriandre et herbes fraiches (14€) et un osso bucco à l’orange et ses pommes paillasson (21€). Ces plats peuvent déjà être dressés dans deux assiettes conjointes, faciles à partager. Quant aux desserts, ils se dégustent à volonté.

Olivier Cazaubon bénéficie d’une belle expérience dans l’Horeca. Après une école hôtelière en France, il a travaillé chez les plus grands chefs (Lucas Carton, Jacques Cagna) et a développé un goût très fort pour les accords mets/vins à la même époque où il ouvrait, avec Cagna, la Rôtisserie (Paris). Arrivé en Belgique, Olivier apporte sa haute expérience en sommelerie aux Petits Oignons puis au Wine Bar du Sablon. Avant de lancer, fin août 2015, son propre restaurant : Augusta.

Augusta sait recevoir. En cave, s’alignent des bouteilles de vins provenant de plus de 300 vignerons, majoritairement producteurs de vins vivants. Des crus jugés à la fois pointus et intéressants par Olivier. La carte des vins, dotée d’une vingtaine de rouges et autant de blancs, s’adapte à la saison et donc aux produits. En cuisine, le chef espagnol German Moleon fait de même afin de transformer l’expérience du bar à vins en un bar gourmand. Augusta transcende les frontières pour que sa cuisine ne s’inspire que du meilleur de chaque pays. Sa cuisine se veut ouverte et se fait selon l’inspiration et la disponibilité des produits, issus de l’agriculture biologique pour la plupart.

L’ambiance du lieu invite à la détente. Le bois brut de la table, le cuivre des abats-jours et le cuir vieilli des sièges moelleux créent la sensation d’être dans un véritable cocon. Pour profiter des derniers beaux jours d’été, Augusta a sorti la terrasse.

Vous faire plaisir, c’est la promesse d’Augusta, qui affiche un regard bienveillant sur sa photo en noir et blanc, exposée dans la salle.




Reserveer uw tafel

Praktische info