Most noted exhibition 2019

  • Le Dernier Pharaon

    Entre la fin mai 2019 et janvier 2020, la Maison Autrique a abrité l’exposition « Le Dernier Pharaon ». L’exposition, dédiée à la dernière bande dessinée de François Schuiten, présentait les documents préparatoires, les planches originales et des pièces de musée sur l’égyptologie. C’était l’occasion d’apercevoir la collaboration de François Schuiten avec Thomas Gunzig et Jaco Van Dormael pour le script et avec Laurent Durieux pour les couleurs. Au-delà de simples tableaux, cette présentation du Dernier Pharaon et de la genèse de l’album vise avant tout à faire plonger le visiteur dans l’univers de François Schuiten, dont les héros sont notamment Edgar P. Jacobs. L’architecture bruxelloise se mêle à l’Égypte ancienne, ce nouveau monde apporte un nouvel éclairage aux Blake et Mortimer de l’Âge d’or. Parallèlement à l’exposition, nous avons proposé une série de conférences qui portaient sur les thèmes abordés dans l’exposition. En outre, une activité familiale a été proposée. L’Atelier Autrique était organisé un dimanche sur deux entre juin et janvier, une visite guidée suivie d’un atelier créatif adapté pour toute la famille. Un moment particulier pour créer une couverture de bande dessinée inspirée de l’album « Le Dernier Pharaon ». Nous avons également adapté les activités destinées aux enfants en français, néerlandais et anglais pour l’exposition « Le Dernier Pharaon ».

  • So British! Cars & Lifestyle

    L’exposition « So British ! Cars & lifestyle » a été » organisée à un moment clé de la vie politique anglaise. Autoworld a entièrement été métamorphosé dans une ambiance londonienne de « Christmas Shopping ». Un décor particulièrement réaliste a été créé par le scénographe qui a réalisé des bâches de plus de 5m de haut sur base de photos prises dans la capitale anglaise. Ainsi, le visiteur semblait sortir d’une bouche de métro « Underground » pour se retrouver sur Picadilly Circus et ses immenses vidéos publicitaires. Plus loin, il traversait Abbey Road. Là-bas, il entrait dans des « muses » ou sur un square aux superbes maisons victoriennes. Ici encore, les shop-windows proposaient toutes sortes de produits anglais. Les visiteurs peuvent prendre des photos originales dans le photocorner et/ou profiter d’un verre au bar à côté de la fontaine de Picadilly Circus. Partout, le long des rues, sur les places et les muses…. Près de 60 voitures et motos historiques britanniques racontaient l’histoire automobile anglaise depuis la dernière guerre. Les voitures ont fait l’objet de recherches minutieuses pour présenter au public des véhicules et des marques aujourd’hui disparus autant que des voitures qui parlent à l’imaginaire de tous, des voitures du peuple et des supercars d’exception. Dans la Media-room, les visiteurs peuvent regarder un film historique que nous avons pu créer grâce aux soutiens des musées internationaux en Angleterre qui nous ont mis du matériel à disposition.

  • The World of Bruegel in Black and White

    Tout le monde connaît Bruegel en tant que peintre de renommée mondiale, mais à son époque, il était surtout connu pour ses estampes. La pièce de théâtre « The World of Bruegel in Black and White » est l’occasion d’admirer de près les estampes de Bruegel. La bibliothèque royale de Belgique a été à la tête de la redécouverte des chefs-d’œuvre moins connus de Bruegel. Sa collection complète d’estampes est exposée pendant l’année Bruegel. Outre celle-ci, il y a aussi trois dessins originaux de la main du maître flamand à découvrir. Une occasion unique ! Il y a environ 450 ans, au 16e siècle, la Flandre était au cœur de la production et du commerce des estampes. Bruegel et son éditeur, Hieronymus Cock, ont joué un rôle majeur à cette période. Leur savoir-faire magistral et leur esprit d’entreprise sont au cœur de l’exposition. En outre, l’exposition vous fera découvrir les salles du Palais de Charles de Lorraine, un site unique du XVIIIe siècle au cœur de Bruxelles.