Sustainable initiative 2020

  • 1.BeCook! - Bons Plaisirs srl 
    Date du projet : été 2020 
    BeCook! est une pépinière d’entreprises qui encadre les porteurs de projets food qui veulent se (re)lancer suite à la crise sanitaire. Ces entrepreneurs sont accompagnés, ont accès à une infrastructure compatible, et bénéficient d’outils digitaux nécessaires à leur succès. Grâce à BeCook!, 13 entrepreneurs ont pu se (re)lancer dans un projet en 2020 et ont pu générer 46 emplois équivalents temps plein. BeCook! est également ambassadeur GoodFood. Le projet est abrité dans les bâtiments de Greenbizz et bénéficie d’un impact écologique réduit grâce à l’utilisation de l’énergie solaire générée par le bâtiment. Grâce à ces mesures, BeCook ! a permis d’épargner plus de 33 tonnes de CO2 en 2020. Les installations ont également été étudiées afin d’être entièrement accessibles aux personnes à mobilité réduite. 

  • 2."zéro-déchet" - Valérie Berckmans 
    Date du projet : 2020 
    Valérie Berckmans a créé sa marque avec l'ambition d'utiliser un maximum de matériaux organiques et recyclables dans la conception de ses pièces. À cette époque, le concept de mode éthique ne bénéficiait pas du même engouement qu'aujourd'hui. En 2020, la créatrice est passée à la vitesse supérieure, avec son projet "zéro déchet". L'objectif est de réutiliser un maximum de déchets de tissus. Par exemple, avec les restes de tissus des sweat-shirts, Valérie Berckmans fabrique des cotons démaquillants, des serviettes hygiéniques lavables, des masques, des pièces pour enfants et bien d’autres accessoires. Un projet éthique et durable de A à Z.  

  • 3.Compost et friterie : le snack éco-responsable – Patatak 
    Date du projet : juin 2020 
    Patatak est une friterie artisanale où tout est fait maison : les frites, les sauces, les snacks et les plats. Les préparations sont réalisées par des chefs cuisiniers. Accessible à tous les portefeuilles, Patatak est un véritable ambassadeur du patrimoine belge. Depuis quelques mois, Patatak composte 90% de ses déchets, une initiative quasi unique à l'échelon national ! C'est le producteur de pommes de terre qui reprend les déchets lors de ses livraisons (pas d'émission de CO2 supplémentaire), les composte à la ferme et les épand sur ses champs avant de planter. Plutôt que d'être incinérés, les restes de la friterie contribuent à la qualité et la pérennité des sols agricoles belges !